Email     Password  
Connection | Subscription
 
Mon focus, après 10 années intensives investies sur les sujets "digitaux" : c'est que seule la data permet de prendre 5 ans d'avance sur vos concurents. Rien de ce qui est fait n'est potentiellement rentable s'il n'est mesuré avec rigueur.
Here's my feedback:
I find this article...




Misc infos
Location : Dans les studios Cafeine TV, adresse : Plan d'accès
Format : Article
Treatment : Job expertise presentation
Activity sector : Marketing & Advertising
Notes
Speakers (1)
AUDIENCE
 

Mon focus, après 10 années intensives investies sur les sujets "digitaux" : c'est que seule la data permet de prendre 5 ans d'avance sur vos concurents.

Rien de ce qui est fait n'est potentiellement rentable s'il n'est mesuré avec rigueur.

Related expertises:  data intelligence, stratégie marketing
Collaborative content preparation:
MOI en un pitch !
Me connaître en moins de 30 secondes :
Response from Cyril Bladier:
J'aide mes clients à passer d'une situation où leur présence digitale ne leur rapporte rien à une situation où elle leur apporte du business. Aujourd'hui, tout le monde (entreprises, prestas, agences, consultants) aborde le marketing digital en mode push, c'est à dire de la communication de marque ou sur une solution et de l'achat d'espace. Au mieux on fait des personae, c'est à dire des profils type dont on s'imagine quels peuvent être les problèmes et/ ou le besoins). De leur côté, les internautes (pros ou particuliers) vont sur le web non pas en tant que persona mais avec un besoin et une recherche de solution à leur besoin. In fine, les entreprises abordent par l'offre et les profils, un marché que les consommateurs abordent par la demande avec des besoins. La rencontre des 2 est peu probable. Ce qui explique le faible ROI des campagnes de marketing digital. Notre offre répond à ce problème en permettant à nos clients de mettre en place une stratégie pull beaucoup plus efficace que le push.
Une actu pertinente
Sur laquelle moi / ma société avons récemment communiqué
(et permettant de mieux me/nous connaître et savoir dans quelle dynamique nous sommes) :
Response from Cyril Bladier:
Je viens de rédiger une chronique dans le magazine Stratégies.
Selon une publication récente de BPI France, nous sommes un des start ups de la 4° révolution industrielle.
La rédactrice en chef de la Harvard Business Review France nous a demandé un article qui explique notre approche. Elle devrait le diffuser prochainement. Nous avons également été identifiés par BPI France comme l'une des start ups de la 4° révolution industrielle. Cela vient compléter nos nombreux business case. La méthodologie marche tellement bien que chaque cas est un business case et ce quelque soit le secteur : TPE, PME, ETI, grand compte, start up, formation, PGC, BtoB, RH...
Pourquoi cette actu est pertinente
Pour vous les pros de cet écosystème, et tous les autres : j'ai choisi de vous en parler en raison des bénéfices et des avantages que vous pourrez en tirer - et qui sont les suivants :
Response from Cyril Bladier:
C'est une reconnaissance et une crédibilisation externe de la pertinence de notre méthodologie. D'autant que nous ne sommes pas dans les start ups accompagnées par BPI France. Cette forme de reconnaissance doit être un bel effet de levier.
Qui achète mes/nos services
Vous serez intéressé(e) par mon offre si vous correspondez plus ou moins à ce profil type (de l'acheteur/utilisateur ciblé par mon offre) :
Response from Cyril Bladier:
Aujourd'hui, des PME et des grands comptes. Dans les PME, plutôt des DG et des responsables marketing chez les grands comptes. Il n'y a pas réellement de limite. Cette méthodologie peut intéresser tout le monde puisqu'elle permet de mieux connaître un marché online pour ensuite y optimiser son approche, sa stratégie et son marketing.
Ma mission et mes objectifs
Ma définition de poste et en quoi il consiste au quotidien :
Response from Cyril Bladier:
Ma mission et mon objectif est de faire en sorte que le DPM soit un standard enseigné dans les meilleures unviersités et par un maximum d'entreprises. En dehors de mon intérêt entrepreneurial, c'est un levier très puissant pour connaître son marché, ses clients, ses concurents et piloter sa stratégie digitale en connaissance de cause pour en optimiser la pertinence et l'efficacité.
Pourquoi je fais ce métier
Ce qu'il a de gratifiant, pourquoi j'y suis à l'aise
Response from Cyril Bladier:
je préfère que quelqu'un me dise que je lui ai appris quelque chose plutôt qu'il me dise que je lui ai permis de trouver un client. Très souvent, pour ne pas dire à chaque fois, on apprend quelque chose à notre interlocuteur sur son marché. Je suis absolument fasciné par ce que la data permet, en seulement quelques jours, de connaître sur un secteur.
Évolutions en cours
Ce qui change ou va changer dans ce métier
Response from Cyril Bladier:
Difficile de répondre : on est les seuls (au mieux 1 ou 2 autres boîtes à le faire. On espère plutôt que c'est notre méthodo qui devrait changer le métier. Comme indiqué plus haut, nous voulons que le DPM devienne un standard utilisé par tout le monde.
Mon expertise sans malentendu.
Les notions et concepts que je vous aide à maîtriser.
Response from Cyril Bladier:
Mon expertise la plus récente toutne autour de la plupart des concepts du marketing digital et en particulier l'apport de la data, la segmentation de votre marché, l'analyse de la demande, les stratégies digitales de vos clients... Auparavant, j'ai années d'expérience opérationnelle où j''ai passé un à un tous les échelons de la fonction commerciale, depuis simple commercial jusqu'à une Direction de Business Unit.
Ma société
Le contexte original dans lequel j'évolue
Response from Cyril Bladier:
Je suis à la fois consultant indépendant et à la tête d'une forme de GIE international d'une quarantaine de personnes au profil de dev (SAAS, graphisme, design, code, Magento, Symfony, Wordpress...), SEO... Mon rôle est multiple. C'est à la fois un rôle de marketer communicant, un rôle de commercial, un rôle de formateur / consultant, de chef de projet et de Directeur d'agence.
Nous y travaillons en ce moment
Chantiers et transformations en cours à long terme - nos ambitions stratégiques :
Response from Cyril Bladier:
d'une part, avoir plus de clients sur notre méthodologie mais surtout pouvoir développer une version SAAS de notre méthodo. Le SAAS offre plusieurs ouvertures :
- accélérer les délais;
- vendre moins cher et élargir la base clients
- vendre au même prix et optimiser la marge
- changer de business model et vendre du SAAS.
nous sommes la brique manquante à toute solution de marjeting automation.
Les contraintes que je gère au quotidien
Les complexités organisationnelles que je sais gérer dans mon métier, et comment je les surmonte généralement...
Response from Cyril Bladier:
méconnaissance pour ne pas dire inculture des décideurs que nous rencontrons et entraînant conformisme et absence de prise de risque. L'innovation n'est pas un argument de vente. pour des décideurs peu au fait du sujet c'est très semblable à ce qu'ils font déjà. On souffre un peut du concept Canada Dry.
Mon écosystème
Parties prenantes, environnement et impacts - voilà comment identifier les principaux acteurs qui contribuent à mon secteur :
Response from Cyril Bladier:
Sur notre expertise, comme indiqué précédemment, nous serions 2 ou 3. Si on élargit le champ au marketing digital, il y a pléthore d'acteurs. Sinon chaque presta ou expert qui contribue à une évangélisation du métier est un facilitateur.
Ma vision communautaire
Ma perception de ce qu'on pourrait faire ensemble si nous pouvions coopérer avec d'autres professionnels présents dans cette communauté - ce qu'idéalement je me permettrais d'attendre de vous...
Response from Cyril Bladier:
Notre approche permet de comprendre comment fonctionne n'importe quel marché online. Nous sommes donc complémentaires de nombreuses autres offres. Nous pouvons aussi imaginer un business model rémunérateur.
Réputation & perception de mon métier
Au cas vous auriez des préjugés, laissez-moi vous dire...
Response from Cyril Bladier:
Nous avons de nombreux business cases avec des résultats, dans des secteurs aussi divers que la culture, l'industrie, le BTP, l'énergie, la formation, l'automobile, les services financiers...
Ce que je fais mieux que quiconque
Les problématiques que je sais adresser, les domaines d'expertise que j'ai développés non sans une certaine fierté :
Response from Cyril Bladier:
rendre intelligible et compréhensible des néophytes la plupart des sujets digitaux.
Mes petits moments de gratification
Laissez-moi vous dire ce qui me passionne le plus, et je parle vraiment de la dimension de pur plaisir que me procure mon activité :
Response from Cyril Bladier:
je suis impressionné de la faculté qu'a la data de permettre de comprendre rapidement un écosystème. Il n'y a pas un client à qui je n'ai pas appris quelques chose sur son marché.
Le plus beau compliment est celui d'un client qui vient me dire qu'il a appris quelque chose de notre étude.
Il m'arrive de repousser les limites
Pour que les choses avancent, je suis parfois provoc' et voici ce qu'il m'arrive d'annoncer autour de moi, dans mon contexte professionnel pour créer l'électrochoc :
Response from Cyril Bladier:
Dénoncer les pratiques, approches des pseudo experts. J'ai publié un certain nombre d'articles qui dénoncent les pratiques abusives de certains (sans donner de nom) et j'ai essayé de donner à mes lecteurs des clés de compréhension des offres qui leur sont faites.
Mon style et ma culture management
Avec les valeurs et les visions qui les sous-tendent :
Response from Cyril Bladier:
Bienveillance implacable. C'est un concept qui me vient de mon dernier cours par Eric Jauffret : une conférence sur le thème du « leadership de crise » étudié au travers de l’analyse d’un grand classique du cinéma américain:« 12 hommes en colère ». Eric Jauffret conclue en expliquant que le conflit ne nait pas de la différence, mais de l’indifférenciation, du mimétisme. La communication de crise du leader doit être équanime : bienveillante et implacable. Le leader attaque les raisonnements, pas les raisonneurs.
Là où mon métier crée de la valeur
Ma participation à la transformation des entreprises et/ou ce qui contente le plus clairement mes clients :
Response from Cyril Bladier:
notre méthodologie aide nos clients à comprendre les besoins de leurs clients, à segmenter leur marché à décoder les stratégies digitales de leurs concurrents et à mettre en place une stratégie Océan Bleu.
Question d’éthique !
Les convictions éthiques qui accompagnent mon métier et l'exercice de mes fonctions au quotidien :
Response from Cyril Bladier:
carré, réglo, honnête, customer centric
Mes KPI et mon bilan
Voilà comment je prouve le bien-fondé de mes actions - je me base sur... :
Response from Cyril Bladier:
un client qui me dit : grâce à vous, j'ai appris quelque chose sur mon marché, l'amélioration du SEO de mes clients, l'impact sur le trafic de leurs sites (quanti et quali : plus de monde vient et pour plus de "bonnes raisons")
Objectifs collectifs
je ne travaille certes pas seul : voici comment mes actions prennent en compte la dimension RH / l'équipe / le collectif, voilà ce que nous cherchons à construire ensemble :
Response from Cyril Bladier:
je me repose sur un réseau de 40 experts techniques. Il sont pilotés par un partenaire qui fait office de Directeur Technique et de chef de projet.
Inspiration et vocations ?
Si vous souhaitiez faire le même métier que moi voici mes conseils :
Response from Cyril Bladier:
bossez, réfléchissez, remettez en cause la voix de la majorité : ce n'est pas parce qu'ils sont nombreux à avoir tort qu'ils ont raison
On ne le dit pas assez
Mon effort pédagogique quotidien : ce que je répète le plus souvent sur la réalité de mon expertise :
Response from Cyril Bladier:
Les personae c'est, la plupart du temps, du BULLSHIT. Le web n'est pas un marché de l'offre mais un marché de la demande, même si personne ne le gère ainsi.
Remède anti-foutaises
Les pire "bullshits" avec lesquels je souhaiterais qu'on cesse de me bassiner dans le contexte de mon métier - les pires propos / erreurs / postures à éviter dans mon écosystème :
(NB : coup de gueule autorisé - que le puriste en vous s'exprime)
Response from Cyril Bladier:
les personae et l'ensemble des pseudo experts qui in fine détruisent plus de valeur qu'ils n'en créent.
Ma vision MACRO du monde en tant que décideur.
Mon message au marché dans son ensemble, et qu'il faudrait souvent oser dire plus haut et fort :
(NB : en forme de vœux ou visions à partager)
Response from Cyril Bladier:
ce n'est pas en refaisant ce que d'autres ont fait sans succès que cela va marcher. La connaissance du secteur, en digital, est un handicap/
Le sujet que je propose de porter en talkshow / débat / webTV
Portons à l'écran un sujet relevant de ma vision ou légitimité professionnelle et/ou citoyenne.
(rappel sur le principe du site : cette communauté professionnelle a pour vocation de préparer collectivement ses propres sujets avant qu'ils ne soient portés à l'écran (le plus souvent sous forme de talkshows TV, mais pas seulement) - et ce sont des membres comme vous qui les proposez initialement)
Response from Cyril Bladier:
BtoB / BtoC : une ineptie du marketing digital.
Pourquoi ce sujet me tient à coeur
Ce qui explique que je sois pertinent et motivé pour ce sujet - et pourquoi il me stimule intellectuellement plus que tout autre :
Response from Cyril Bladier:
parce que c'est une erreur très fréquente que de ne pas le comprendre
À qui s’adresse ce thème de réflexion ?
Pour comprendre à qui un débat constructif sur ce sujet profitera de façon notoire, qui est concerné, qui sont les possibles bénéficiaires (directs ou indirects) d’une réflexion approfondie à ce propos :
Response from Cyril Bladier:
CEO, CMO voire CSO ou Patrons de BU
L'actualité autour de ce sujet
L’actualité et/ou les tendances du moment qui justifient qu’on traite de ce thème de réflexion - et ce qu'il faut savoir pour comprendre le contexte dans lequel nous le traiterions :
Response from Cyril Bladier:
Ce n'est pas une question de timing. C'est un erreur de fond que font les entreprises qui se lancent en marketing digital sans mettre en place une démarche proche de la notre.
Concepts / définitions / mots clés...
Avant d’aller plus loin, les concepts clés à introduire pour que ce sujet soit correctement traité, et pour bien nous assurer que nous aurons un vocabulaire commun pour la suite :
Response from Cyril Bladier:
data, big data, smart data, marketing pull, marketing push, content marketing, inbound marketing, SEO, Ads...
(Bonnes) interrogations suscitées par le sujet
Les 5 bonnes questions à se poser à ce sujet pour l’aborder de façon pertinente et stimulante :
Response from Cyril Bladier:
1) la data, c'est quoi
2) à quoi ça sert
3) comment la récolter
4) on en fait quoi
5) pour quels résultats.
quelle stratégie digitale mettre en place
comment prendre 5 ans d'avance sur mes concurrents
Quels sont les océans bleus de mon marché
Points de vigilance
Écueils et mises en garde nécessaires avant d'aborder ce sujet -
Ceci est ma vision des erreurs possibles dont il faut se méfier, avant d’aborder ce thème de réflexion :
(NB : Tous risques quelconques à identifier : de malentendu, d’incomplétude, de polémique. Un sujet peut parfois en cacher un autre, ou peut même déranger, sait-on jamais.)
Response from Cyril Bladier:
data interne (dlients) # data externe (non clients). En effet, quand on parle data à des décideurs, ils pensent data de leurs clients. Pour cela il existe des dizaines voire des centaines de PME qui ont des solutions. Notre sujet, c'est plutôt la data externe, marché, qui permet de comprendre les besoins des non clients et d'aller les chercher ou de s'en faire connaître.
Enjeux métier
Transformations ou évolutions en ligne de mire - les enjeux qui dans ce sujet touchent (potentiellement) à mon/nos métier(s) et à leur(s) évolution(s), ou révèlent les impacts en cours :
(NB : on peut évidemment parler du métier de vos clients le cas échéant)
Response from Cyril Bladier:
tout ce qui est mis en place pour l'acquisition et la conversion on line/
Ce qui fait néanmoins polémique...
Idées associées à cette thématique de réflexion qui ne font pas consensus et justifient qu’un débat pédagogique s’installe - ou qu'elles constituent un levier de discussion stimulant :
(NB : aucun sujet n’est heureusement complètement lisse, et trouver les aspérités propices au débat révèle de façon plus instructive (notamment pour intéresser l'audience) la problématique de fond. L’enjeu est ici de nous permettre de rebondir, de corser le talkshow/débat, de l'approfondir au prétexte de ces possibles divergences de vues entre spécialistes.)
Response from Cyril Bladier:
On va à l'encontre pour ne pas dire qu'on fait exactement l'inverse de ce que tout le monde fait et de ce qui est enseigné dans toute formation au marketing digital.
Comment passer à l’action
Mes préconisations pour avancer selon mon approche, mes propositions de choix méthodologiques.
Nous avons traité le sujet : voici un ou plusieurs exemples de mises en pratique possibles, telles que je les conçois ou telles que je les ai déjà vécues :
Response from Cyril Bladier:
On collecte de la data avec des outils. On nettoie, on trie, on segmente, on analyse : tout cela est manuel. On en tire des recommandations précises et des plans d'actions à mettre en place.
Surmonter les dernières résistances
Pour faire bouger les lignes et convertir les dernières parties prenantes qui résistent au changement, et à l'attention de tous ceux qui s'opposent à sa mise en œuvre :
(NB : Qu’est-ce que vous pourriez énoncer de surprenant, à contre-courant, qui puisse faire l’effet d’un électrochoc salutaire ? Objectif : trouver le bon argument pour achever de convaincre et séduire, faire passer une vision, une idée importantes sur le sujet que vous avez choisi).
Response from Cyril Bladier:
ce n'est pas en faisant ce que font vos concurrents que vous arriverez à les distancer et vous en différencier.
Appel à contributions & témoins
Ma suggestion de profils de speakers à inviter pour alimenter le débat et l'organiser de façon pertinente :
(NB : Qui d’autre aimeriez-vous voir intervenir sur un sujet comme celui-là ? Qui peut polémiquer face à qui ? Vos idées nous intéressent : non, malgré les apparences nous ne connaissons pas tout le monde...)
Response from Cyril Bladier:
aucune idée
LA question que vous auriez dû me poser !
Dans cette interview il manque une question... et je vous en livre la réponse même si vous n'avez pas pensé à me la poser !
(NB : précisez ici une question que vous auriez aimé que l'on pense à vous poser)
Response from Cyril Bladier:
pourquoi personne d'autre n'y a pensé ? Mais je n'ai pas de réponse à apporter tellement notre approche me parait évidente.
Je vous encourage VOUS AUSSI à participer !
Voilà pourquoi je crois dans ce concept de web-TV collaborative...
Response from Cyril Bladier:
c'est le meilleur format pour expliquer
Mon mot de la fin...
En forme de synthèse et/ou d'ouverture...
Response from Cyril Bladier:
prenez 5 ans d'avance sur vos concurrents.
Topic brought to you by:
Loading...
Share the link:
Comment from Frédéric BASCUNANA: j'adore ce format !