Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
 
C’est quoi le modèle économique ? C’est l’adhésion des membres entreprises accompagnées par des équipes de contributeurs : la tarif de l’adhésion est indexé sur le nombre précis de collaborateurs suivis par le comité scientifique, C’est aussi la formation des contributeurs eux-mêmes (les “permanents”), Ce sont les événements et séminaires payants.  Quelles entreprises cibles : Priorité aux entreprises du classement des 5000 premières entreprises de France, Mais il existe une offre d’accompagnement spécifiquement conçue pour les TPE / PME Précisez ce qu’est l’action du “cerveau collectif” : Il assure auprès de ses entreprises adhérentes un accompagnement à maîtrise d’ouvrage autour de leur transformation numérique. Le comité scientifique constitué des membres dits « contributeurs permanents » anime la taskforce pluridisciplinaire capable d’adresser les défis de cette transformation selon une approche systémique : en impliquant et en coordonnant les pôles-clés de l’entreprise dans la refonte de leurs processus, méthodes de vente et renouvellement de leurs modèles économiques. Nous sommes plus efficaces en meute pour répondre à tous les niveaux de besoins, et les ateliers poussés en compagnie de l’association et de ses membres permettent de coordonner et suivre les progrès des adhérents. Pourquoi êtes-vous bien placés pour répondre aux besoins de la transformation ? Parce que nous ne sommes ayatollesques de rien, que notre doctrine est fondée sur l’ouverture à la nouveauté, l’agilité face au changement. Pas de doctrine dominante : mais une variété des vues autorisées par la rencontre des expertises capables de se coordonner - et formées pour ce faire. Notre différence réside dans la dimension “discursive” : on se remet constamment en question au travers du débat, car dans ce monde digital tout change très vite. Les organisations n’impliquent en moyenne jamais leur managers dans la réflexion stratégique au-delà de 10% de leur temps utile, parce qu’ils sont pris par le quotidien de l’exécution : chez EFFORST c’est exactement l’inverse, les contributeurs permanents transforment d’abord leur propre vécu en une vision synthétique transverse, ils établissent d’abord un socle et une vision stratégiques : puis ils proposent le passage à l’action. Le suivi individualisé : pour quoi est-ce un “plus” ? Nous ne sommes pas uniquement au service du donneur d’ordre mais de ses collaborateurs stratégiques. À commencer par les force de vente, les marketeurs, les community managers qui doivent coordonner leurs actions dans l’espace numérique. Nous ne pensons pas que “la transformation digitale” de l’organisation soit le SEUL sujet, mais plutôt la “self transformation”, celle qui conscientise chacun sur sa responsabilité : sinon, c’est l’échec garanti parce que les collaborateurs ne vont pas se percevoir eux-mêmes comme agents du changement, mais comme clients internes du changement proposé par l’entreprise. Voilà pourquoi le “CDO” est, par exemple, une très instructive erreur, issue de cette vue de l’esprit. Le suivi individualisé, c’est justement ce que permet la population importante et diversifiée de contributeurs. Le comité scientifique assure l’harmonisation, la cohérence, la transversalité du parcours. Une entreprise de conseil ne pourrait pas fonctionner selon cette structure réticulaire et encore moins recruter une telle variété de profils en interne. EFFORST est ainsi une véritable place de marché capable d’analyser finement la correspondance des besoins et des accompagnateurs de transformation : chaque collaborateur dispose d’un ensemble de service lui permettant d’appréhender toutes les dimensions de sa “self transformation”.
Et hop, voici mon feedback :
Laissez-moi dire ce que j'en pense...

Naviguez dans les sections
du Guide du contributeur :
 

 

 

Infos diverses
Format : Ressource
Traitement : Cocréation - Brainstorm
L'article
Réagir ?
AUDIENCE
 

C’est quoi le modèle économique ?

    • C’est l’adhésion des membres entreprises accompagnées par des équipes de contributeurs : la tarif de l’adhésion est indexé sur le nombre précis de collaborateurs suivis par le comité scientifique,

    • C’est aussi la formation des contributeurs eux-mêmes (les “permanents”),

    • Ce sont les événements et séminaires payants. 


Quelles entreprises cibles :

    • Priorité aux entreprises du classement des 5000 premières entreprises de France,

    • Mais il existe une offre d’accompagnement spécifiquement conçue pour les TPE / PME


Précisez ce qu’est l’action du “cerveau collectif” :

Il assure auprès de ses entreprises adhérentes un accompagnement à maîtrise d’ouvrage autour de leur transformation numérique. Le comité scientifique constitué des membres dits « contributeurs permanents » anime la taskforce pluridisciplinaire capable d’adresser les défis de cette transformation selon une approche systémique : en impliquant et en coordonnant les pôles-clés de l’entreprise dans la refonte de leurs processus, méthodes de vente et renouvellement de leurs modèles économiques. Nous sommes plus efficaces en meute pour répondre à tous les niveaux de besoins, et les ateliers poussés en compagnie de l’association et de ses membres permettent de coordonner et suivre les progrès des adhérents.


Pourquoi êtes-vous bien placés pour répondre aux besoins de la transformation ?

Parce que nous ne sommes ayatollesques de rien, que notre doctrine est fondée sur l’ouverture à la nouveauté, l’agilité face au changement. Pas de doctrine dominante : mais une variété des vues autorisées par la rencontre des expertises capables de se coordonner - et formées pour ce faire. Notre différence réside dans la dimension “discursive” : on se remet constamment en question au travers du débat, car dans ce monde digital tout change très vite. Les organisations n’impliquent en moyenne jamais leur managers dans la réflexion stratégique au-delà de 10% de leur temps utile, parce qu’ils sont pris par le quotidien de l’exécution : chez EFFORST c’est exactement l’inverse, les contributeurs permanents transforment d’abord leur propre vécu en une vision synthétique transverse, ils établissent d’abord un socle et une vision stratégiques : puis ils proposent le passage à l’action.


Le suivi individualisé : pour quoi est-ce un “plus” ?

Nous ne sommes pas uniquement au service du donneur d’ordre mais de ses collaborateurs stratégiques. À commencer par les force de vente, les marketeurs, les community managers qui doivent coordonner leurs actions dans l’espace numérique. Nous ne pensons pas que “la transformation digitale” de l’organisation soit le SEUL sujet, mais plutôt la “self transformation”, celle qui conscientise chacun sur sa responsabilité : sinon, c’est l’échec garanti parce que les collaborateurs ne vont pas se percevoir eux-mêmes comme agents du changement, mais comme clients internes du changement proposé par l’entreprise. Voilà pourquoi le “CDO” est, par exemple, une très instructive erreur, issue de cette vue de l’esprit.

Le suivi individualisé, c’est justement ce que permet la population importante et diversifiée de contributeurs. Le comité scientifique assure l’harmonisation, la cohérence, la transversalité du parcours. Une entreprise de conseil ne pourrait pas fonctionner selon cette structure réticulaire et encore moins recruter une telle variété de profils en interne. EFFORST est ainsi une véritable place de marché capable d’analyser finement la correspondance des besoins et des accompagnateurs de transformation : chaque collaborateur dispose d’un ensemble de service lui permettant d’appréhender toutes les dimensions de sa “self transformation”.

Pas vraiment d'idée là tout de suite, pour savoir comment réagir ?

En voici quelques-unes ici, parce que réactions et commentaires constituent la vraie richesse de cette plateforme.

 

Et sinon, il y a aussi notre petit outil de sondage maison : 

Je signale mon opinion :




Partager le lien :
Sujets potentiellement connexes :
EFFORST