Email     Mot de passe  
Connexion | Inscription
 
EFFORST a mis en place plusieurs outils permettant de superviser les actions dédiées aux contributeurs ou aux entreprises adhérentes. Dit comme ça c'est un peu technique et glacial : à vrai dire nous pensons notre action comme une source d'innovation relationnelle (belle conférence à ce sujet ICI ), et le véhicule idéal pour provoquer le changement. Ce qui passe par beaucoup de chaleur humaine : à ceci près que de nos jours, le nuérique est un puissant vecteur pour entretenir la relation entre tous nos membres qui ne demandent qu'à apprendre à se connaître pour construire ensemble. Voici une première liste, recommandée pour tout contributeur, qu’il soit inscrit en mode gratuit ou payant, occasionnel ou permanent. Pour mieux s'amuser, un peu de discipline est initialement requise : vos idées, vos recommandations, vos partages, vos initiatives gagnent à être mémorables et ne pas s'évanouir dans un océan de flux temps réel. Notre but est d'organiser le relai et la durabilité optimiale de vos contenus pour les transformer /ativer dans le monde réel. Plus vous organisez la connaissance, plus vous apprenez à la structurer pour la stocker, plus le stock de ladite connaissance augmente.   Cas particulier de WhatsApp : Quand on invite un nouveau contributeur / une nouvelle contributrice généralement on le/la fait inévitablement frémir : on introduit cette nouvelle personne auprès des autres membres sur le groupe WhatsApp des contributeurs EFFORST et il est tout à fait naturel de se sentir dérouté(e). Il y en a même qui se sentent si perplexes devant une telle profusion de messages tantôt loufoques, tantôt stimulants, tantôt sérieux, tantôt fantasques, qu'ils partent. Mais c'est un test de motivation : si tu n'es pas en phase avec notre folie douce, tu ne pourras capter l'indispensable dimension conviviale de la démarche. WhatsApp est la pire des plateformes... Mais pour débuter nous n'en trouverons pas de meilleure : c'est accessible à portée de smartphone, c'est le support idéal pour battre le rappel, et à vrai dire, nous le pensons comme un bac à sable relationnel où s'ébauchent parfois nos meilleures fulgurance. Ce point de départ essentiel nécessite un peu de discipline, nous avons décidé de proposer une charte d'usage ICI . Slack Il y a une certaine chronologie dans l'usage : WhatsApp est un puissant point d'entrée, avec ses forces et faiblesses, mais Slack est l'étape suivante.  Slack est l'antichambre de la formalisation : quand une bonne idée émerge dans WhatsApp et son inénarrable chaos, les membres vétérans de l'initiative EFFORST poussent un cri : " VA DONC POURSUIVRE SUR SLACK SINON C'EST PERDU !" Slack sert à échanger des informations, discuter en temps réel en mode ‘tchat’ : dans le but de structurer un effort de recheche collectif avant de passer en mode "publication publique" au besoin, si pertinent.  C'est aussi une façon pratique de supplanter l’email. Il permet de : partager un contenu (veille, article, étude, etc.) poser une question structurante et propice à un débat dont il nous sera utile de conserver une trace éduquer les nouveaux venus, amorcer une initiatve tournée vers l'extérieur : un événement, une publication, etc. - dans un contete confidentiel, sans risque. Pense bien à nous demander tes accès si tu ne les as pas encore reçus ! (le plus souvent il se peut que l'invitation soit enfouie dans ton filtre antispam) INSTRUCTIONS importante pour bien profiter de SLACK :   SLACK est la première plateforme (en combinaison avec WhatsApp, plus informel) sur laquelle nous commençons à nous donner les directions à suivre pour dynamiser nos causes communes. C'est le point d'entrée. Tout d'abord pour un mode d'emploi complet et sympathique, lecture conseillée à très juste titre par le camarade JP Déranlot :  Être sur Slack n’est pas un métier : https://medium.com/yomoni/guide-slack-740ff6abd629 Et nos conseils immédiats pour ne pas se tromper :   1) tout d'abord : invitation bien reçue ? Bien vérifier ta boîte antispam au besoin :-)  2) Pour bien démarrer sur SLACK : compléter son profil avec infos et surtout PHOTO ! C'est franchement essentiel pour bien savoir à qui l'on a affaire d'un coup d'œil.  3) Se présenter dans la channel #00-introduce-yourself : avec lien vers ton profil Linkedin 4) Gros piège : erreur d'ergonomie qui en gêne plus d'un ! Sur Slack on ne visualise pas de suite toutes les "chaînes" (ou "channels" si tu es sur la version English) - On met un temps FOU à comprendre comment voir les "channels" de discussion (même si elle sont bien positionnées “publiques” : or ici elle le sont toutes...) -  La solution est pourtant simple : --> cliquez bien sur le bouton supérieur à gauche, “channels” (ou “chaînes” si vous avez la version FR) pour toutes les voir ! Ça n'a pas l'air d'un bouton mais c'en est un ! Et là, vous listerez toutes les channels / chaînes :-) 5) commencer par lire et suivre des liens depuis la channel #01-why-efforst (permet de se familiariser avec notre mission, et de proposer toutes améliorations utiles :-)) 6) Élargir le cercle pardi ! Suggère-nous deux autres personnes désireuses de "transformer la Vente et le Marketing" : que nous puissions avec ton aide faire grossir le mouvement avec de bonnes volontés ;-) 7) Puis.. partager des liens utiles, commenter etc. : plus en donne, plus on reçoit :-) SalesVocation.com : la partie confidentielle comme ici même ! Slack est en quelque sorte l'antichambre de l'étape suivante qu'est la publication. Linkedin c'est bien : mais on a tendance à s'y enfermer et à perdre de vue le jeu essentielle du référencement. Google ne référece pas les billets et le contenus des groupes Linkedin !  Il faut y être : mais ne pas s'y cantonner ! C'est une des principales raisons de notre investissement dans un medium propriétaire et alternatif : SalesVocation.com Tout membre contributeur peut devenir "chef de rubrique" 'nous diosn parfois aussi "Community Manager" sur SalesVocation.com En mutualisant nos énergies créatives : SalesVocation.com devient progressivement une référence dans le secteur et profite à tous. Il y aussi un système permettant de masquer les pages, choisir le mode public/privé : Comme c'est le cas actuellement et sur la majeure partie des présentes pages du Guide du contributeur, nous pouvons organiser nos échanges confidentiellement sur la présente plateforme : certains sujets peuvent être publics, d'autres sujets peuvent être totalement réservés aux membres identifiés de EFFORST, et l'on peut créer d'autres niveaux d'utilisateurs hybrides (exemple : des pages réservées à des utilisateurs connectés, ayant accès aux contenus à haute valeur ajoutée : webinaires, études, etc.) Ainsi nous disposons ici de fonctionnalités + avancées que celles de Slack ! Et c'est à la fois :  un blog un réseau social privatif une webTv un support d'accès aux webinaires (même ceux, éventuellement payants)   Monday.com Monday est un outil de gestion de projet dédié, par exemple, à la supervision des travaux des commissions ou à la réalisation d’actions pour les entreprises adhérentes. Il permet de suivre l’avancement des différents dossiers et de se confier des tâches. Des tutoriels (en cours de publication) expliquent comment utiliser cet outil d'une rare puissance. Tout membre contributeur s'y voit offrir une licence d'accès. Comment agir ? Vérifie que ton compte Slack est opérationnel, et poste ton premier message de présentation, avec quelques mots sur ton parcours ou tes envies avec EFFORST.
Et hop, voici mon feedback :
Laissez-moi dire ce que j'en pense...

Naviguez dans les sections
du Guide du contributeur :
 

 

 

Infos diverses
Format : Ressource
Traitement : Cocréation - Brainstorm
L'article
Réagir ?
AUDIENCE
 

EFFORST a mis en place plusieurs outils permettant de superviser les actions dédiées aux contributeurs ou aux entreprises adhérentes.

Dit comme ça c'est un peu technique et glacial : à vrai dire nous pensons notre action comme une source d'innovation relationnelle (belle conférence à ce sujet ICI), et le véhicule idéal pour provoquer le changement. Ce qui passe par beaucoup de chaleur humaine : à ceci près que de nos jours, le nuérique est un puissant vecteur pour entretenir la relation entre tous nos membres qui ne demandent qu'à apprendre à se connaître pour construire ensemble.


Voici une première liste, recommandée pour tout contributeur, qu’il soit inscrit en mode gratuit ou payant, occasionnel ou permanent. Pour mieux s'amuser, un peu de discipline est initialement requise : vos idées, vos recommandations, vos partages, vos initiatives gagnent à être mémorables et ne pas s'évanouir dans un océan de flux temps réel. Notre but est d'organiser le relai et la durabilité optimiale de vos contenus pour les transformer /ativer dans le monde réel. Plus vous organisez la connaissance, plus vous apprenez à la structurer pour la stocker, plus le stock de ladite connaissance augmente.

 

Cas particulier de WhatsApp :

Quand on invite un nouveau contributeur / une nouvelle contributrice généralement on le/la fait inévitablement frémir : on introduit cette nouvelle personne auprès des autres membres sur le groupe WhatsApp des contributeurs EFFORST et il est tout à fait naturel de se sentir dérouté(e).

Il y en a même qui se sentent si perplexes devant une telle profusion de messages tantôt loufoques, tantôt stimulants, tantôt sérieux, tantôt fantasques, qu'ils partent.

Mais c'est un test de motivation : si tu n'es pas en phase avec notre folie douce, tu ne pourras capter l'indispensable dimension conviviale de la démarche.


WhatsApp est la pire des plateformes... Mais pour débuter nous n'en trouverons pas de meilleure : c'est accessible à portée de smartphone, c'est le support idéal pour battre le rappel, et à vrai dire, nous le pensons comme un bac à sable relationnel où s'ébauchent parfois nos meilleures fulgurance.

Ce point de départ essentiel nécessite un peu de discipline, nous avons décidé de proposer une charte d'usage ICI.


Slack

Il y a une certaine chronologie dans l'usage : WhatsApp est un puissant point d'entrée, avec ses forces et faiblesses, mais Slack est l'étape suivante. 

Slack est l'antichambre de la formalisation : quand une bonne idée émerge dans WhatsApp et son inénarrable chaos, les membres vétérans de l'initiative EFFORST poussent un cri : "VA DONC POURSUIVRE SUR SLACK SINON C'EST PERDU !"

Slack sert à échanger des informations, discuter en temps réel en mode ‘tchat’ : dans le but de structurer un effort de recheche collectif avant de passer en mode "publication publique" au besoin, si pertinent. 

C'est aussi une façon pratique de supplanter l’email.

Il permet de :

    • partager un contenu (veille, article, étude, etc.)

    • poser une question structurante et propice à un débat dont il nous sera utile de conserver une trace

    • éduquer les nouveaux venus,

    • amorcer une initiatve tournée vers l'extérieur : un événement, une publication, etc. - dans un contete confidentiel, sans risque.


Pense bien à nous demander tes accès si tu ne les as pas encore reçus !

(le plus souvent il se peut que l'invitation soit enfouie dans ton filtre antispam)


INSTRUCTIONS importante pour bien profiter de SLACK : 

SLACK est la première plateforme (en combinaison avec WhatsApp, plus informel) sur laquelle nous commençons à nous donner les directions à suivre pour dynamiser nos causes communes.

C'est le point d'entrée.

Tout d'abord pour un mode d'emploi complet et sympathique, lecture conseillée à très juste titre par le camarade JP Déranlot : 

Être sur Slack n’est pas un métier :
https://medium.com/yomoni/guide-slack-740ff6abd629

Et nos conseils immédiats pour ne pas se tromper :

 

1) tout d'abord : invitation bien reçue ?
Bien vérifier ta boîte antispam au besoin :-) 

2) Pour bien démarrer sur SLACK : compléter son profil avec infos et surtout PHOTO ! C'est franchement essentiel pour bien savoir à qui l'on a affaire d'un coup d'œil. 

3) Se présenter dans la channel #00-introduce-yourself : avec lien vers ton profil Linkedin

4) Gros piège : erreur d'ergonomie qui en gêne plus d'un !
Sur Slack on ne visualise pas de suite toutes les "chaînes" (ou "channels" si tu es sur la version English) -
On met un temps FOU à comprendre comment voir les "channels" de discussion (même si elle sont bien positionnées “publiques” : or ici elle le sont toutes...)
La solution est pourtant simple :

--> cliquez bien sur le bouton supérieur à gauche, “channels” (ou “chaînes” si vous avez la version FR) pour toutes les voir ! Ça n'a pas l'air d'un bouton mais c'en est un !

Et là, vous listerez toutes les channels / chaînes :-)

5) commencer par lire et suivre des liens depuis la channel #01-why-efforst (permet de se familiariser avec notre mission, et de proposer toutes améliorations utiles :-))

6) Élargir le cercle pardi !
Suggère-nous deux autres personnes désireuses de "transformer la Vente et le Marketing" : que nous puissions avec ton aide faire grossir le mouvement avec de bonnes volontés ;-)

7) Puis.. partager des liens utiles, commenter etc. : plus en donne, plus on reçoit :-)



SalesVocation.com : la partie confidentielle comme ici même !

Slack est en quelque sorte l'antichambre de l'étape suivante qu'est la publication.

Linkedin c'est bien : mais on a tendance à s'y enfermer et à perdre de vue le jeu essentielle du référencement. Google ne référece pas les billets et le contenus des groupes Linkedin ! 

Il faut y être : mais ne pas s'y cantonner !

C'est une des principales raisons de notre investissement dans un medium propriétaire et alternatif : SalesVocation.com

Tout membre contributeur peut devenir "chef de rubrique" 'nous diosn parfois aussi "Community Manager" sur SalesVocation.com

En mutualisant nos énergies créatives : SalesVocation.com devient progressivement une référence dans le secteur et profite à tous.

Il y aussi un système permettant de masquer les pages, choisir le mode public/privé :

Comme c'est le cas actuellement et sur la majeure partie des présentes pages du Guide du contributeur, nous pouvons organiser nos échanges confidentiellement sur la présente plateforme :

  • certains sujets peuvent être publics,
  • d'autres sujets peuvent être totalement réservés aux membres identifiés de EFFORST,
  • et l'on peut créer d'autres niveaux d'utilisateurs hybrides (exemple : des pages réservées à des utilisateurs connectés, ayant accès aux contenus à haute valeur ajoutée : webinaires, études, etc.)

Ainsi nous disposons ici de fonctionnalités + avancées que celles de Slack !

Et c'est à la fois : 

  • un blog
  • un réseau social privatif
  • une webTv
  • un support d'accès aux webinaires (même ceux, éventuellement payants)

 


Monday.com

Monday est un outil de gestion de projet dédié, par exemple, à la supervision des travaux des commissions ou à la réalisation d’actions pour les entreprises adhérentes. Il permet de suivre l’avancement des différents dossiers et de se confier des tâches.

Des tutoriels (en cours de publication) expliquent comment utiliser cet outil d'une rare puissance.

Tout membre contributeur s'y voit offrir une licence d'accès.



Comment agir ?

  • Vérifie que ton compte Slack est opérationnel, et poste ton premier message de présentation, avec quelques mots sur ton parcours ou tes envies avec EFFORST.

Pas vraiment d'idée là tout de suite, pour savoir comment réagir ?

En voici quelques-unes ici, parce que réactions et commentaires constituent la vraie richesse de cette plateforme.

Et sinon, il y a aussi notre petit outil de sondage maison : 

Je signale mon opinion :




Partager le lien :
Sujets potentiellement connexes :
EFFORST     
  • Commentaire de Barthélemy GILLES : On peut difficilement imaginer plus basique que Slack, et pourtant, aussi incroyable, fou, que cela puisse paraitre : quasiment rien de mieux sur le marché (ou alors à des prix ridicules…) pour essayer de structurer un team working. Impossible de créer des subchannels ni au niveau admin, et évidemment encore moins au niveau user, ergonomie insultante, fonctionnalités pitoyables - pas de visio, pas de file transfer, pas de partage d'écran, pas de modif/annulation possible de message, rien, design à s'immoler par le feu, enfin bref : je ne sais pas ce qui serait intégré à SalesVocation mais… difficile que ce soit moins bien ! :-)Quand on voit la qualité, le niveau et la quantité du corpus… C'est à se taper la tête contre les murs, mais ça va être résolu, c'est évident et là ça va avionner comme rarement...